Discussion:
Impression 3 D
(trop ancien pour répondre)
JVB
2015-07-20 16:37:05 UTC
Permalink
Je crois avoir lu ici même des spécialistes qui expliquaient que
l'impression 3 D ne permettait pas ceci ou cela..Ils doivent avoir
raison :-)
http://defense-update.com/20150719_printed_missiles.html#.Va0jQfntmko
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-21 20:28:21 UTC
Permalink
Post by JVB
Je crois avoir lu ici même des spécialistes qui expliquaient que
l'impression 3 D ne permettait pas ceci ou cela..Ils doivent avoir
raison :-)
http://defense-update.com/20150719_printed_missiles.html#.Va0jQfntmko
“You can design internal features that might be impossible to machine,”
said Raytheon engineer

c'est mots pour mots ce que disaient ces mêmes spécialites ici même.

sinon pour faire un boulon c'est completement con.
m***@gmail.com
2015-07-22 06:27:45 UTC
Permalink
Post by JVB
Je crois avoir lu ici même des spécialistes qui expliquaient que
l'impression 3 D ne permettait pas ceci ou cela..Ils doivent avoir
raison :-)
http://defense-update.com/20150719_printed_missiles.html#.Va0jQfntmko
"You can design internal features that might be impossible to machine,"
said Raytheon engineer
c'est mots pour mots ce que disaient ces mêmes spécialites ici même.
sinon pour faire un boulon c'est completement con.
Et surtout cela permet de fabriquer à un coût acceptable ces petites choses absolument indispensables pour rendre la vie meilleure pour le plus grand nombre. Un bel exemple ici :

JVB
2015-07-22 07:19:43 UTC
Permalink
Post by m***@gmail.com
Et surtout cela permet de fabriquer à un coût acceptable ces petites choses absolument indispensables pour rendre la vie meilleure pour le plus grand nombre. Un bel exemple ici : http://youtu.be/DNedUZxP8NU
Toutafé. Mais c'est un grand progrès global pour l'aéronautique (entre
autres). Cela permettra de ne pas devoir stocker toutes ces pièces
"triviales", que l'on sait fabriquer autrement et pour moins cher et que
l'on ne change pas souvent.
Pendant des années, on a constitué des stocks et élaboré des flux
logistiques complexes, avec des coûts globaux et des délais de
réparation quelquefois importants. Et quelquefois, des flottes entières
immobilisées le temps que l'industriel relance une chaîne de fabrication.
Sur un porte avions, c'est particulièrement démonstratif.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-22 12:10:12 UTC
Permalink
Post by JVB
Toutafé. Mais c'est un grand progrès global pour l'aéronautique (entre
autres). Cela permettra de ne pas devoir stocker toutes ces pièces
"triviales", que l'on sait fabriquer autrement et pour moins cher et que
l'on ne change pas souvent.
c'est la récitation de la plaquette publicitaire des vendeurs
de ces machine à imprimer... le chant des sirènes ....
Post by JVB
Pendant des années, on a constitué des stocks et élaboré des flux
logistiques complexes, avec des coûts globaux et des délais de
réparation quelquefois importants. Et quelquefois, des flottes entières
immobilisées le temps que l'industriel relance une chaîne de fabrication.
Sur un porte avions, c'est particulièrement démonstratif.
ce sera toujours l'industriel qui fournira la pièce, on pari que les
coûts facturés ne seront pas baissés ...

on essaie de vendre ces machines en grand nombre en montrant
le dépannage DIY sur le terrain... en pratique vous verrez que c'est
possible mais anecdotique.

faites le compte des pièces triviales sur un avion, et pas faisables
avec le brave tour/fraiseur à ancienne.

en fait, on passe juste de la maintenance avec copeaux, au procédé sans
copeau, ça change peanuts, et même sur porte-avions.
Dov
2015-07-22 13:38:40 UTC
Permalink
Mais quel con celui-là!
Et ce besoin de toujours la ramener pour etaler son incompetence sur a peu pres
n'importe quel sujet...

dov
--
"The best argument against democracy is a five-minute conversation with the
average voter." - Winston Churchill
Mapomme
2015-07-22 14:07:06 UTC
Permalink
Post by Dov
Mais quel con celui-là!
Et ce besoin de toujours la ramener pour etaler son incompetence sur a
peu pres n'importe quel sujet...
dov
Mon petit doigt me dit qu'il s'agit d'LSD... Mais c'est un art, élever
l'incompétence à une telle hauteur relève du génie (torturé et ignoré
certes...), et puis nous sommes sur un forum aéro, il est toujours en
charte, il survole nos débats.

Mapomme
Stephane Legras-Decussy
2015-07-22 20:01:17 UTC
Permalink
Post by Mapomme
Mon petit doigt me dit qu'il s'agit d'LSD...
ce qui démontre que tu es assez stupide pour plonker
quelqu'un qui ne change jamais de pseudo... et pour en parler
quand même.

faut vraiment être une grosse tanche... :-(

pour info, plonker sert à virer les pollueurs à multiples
pseudo, grace à l'IP et/ou filtre Bayes du contenu.
Dov
2015-07-23 09:57:42 UTC
Permalink
Post by Stephane Legras-Decussy
ce qui démontre que tu es assez stupide pour plonker
quelqu'un qui ne change jamais de pseudo... et pour en parler
quand même.
faut vraiment être une grosse tanche... :-(
Alors tu profites qu'il t'a plonke pour l'insulter?
Tu insultes les sourds et fais le bras d'honneur aux aveugles, aussi?

Bel exemple de haute tenue. Tout pour plaire, vraiment.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 17:47:05 UTC
Permalink
Post by Dov
Alors tu profites qu'il t'a plonke pour l'insulter?
Tu insultes les sourds et fais le bras d'honneur aux aveugles, aussi?
oui, c'est booby trap classique de classe B, j'en ai choppé plus d'un
qui répondent... :-D

et tu oublies les paraplégiques que je klaxonne.
HPC
2015-07-22 14:30:46 UTC
Permalink
Post by Dov
Mais quel con celui-là!
Et ce besoin de toujours la ramener pour etaler son incompetence sur a peu pres
n'importe quel sujet...
dov
--
"The best argument against democracy is a five-minute conversation with the
average voter." - Winston Churchill
LOL!

OUI.
Patp
2015-07-22 15:53:12 UTC
Permalink
Post by Dov
Mais quel con celui-là!
Et ce besoin de toujours la ramener pour etaler son incompetence sur a peu pres
n'importe quel sujet...
LOL!
OUI.
Je ne voudrai pas gâcher la fête de ceux qui aiment a casser du SLD, mais on peux au moins argumenter.
JVB a parfaitement raison lorsqu' il parle des stocks de pièces "triviales",
et il est sur que l' on ne réalisera pas un fut de train avec une 3D. L' impression 3d a un cout et les droits sur les fichiers seront monnayes par les industriels.
Autre inconvénient: le temps de réalisation. Chez nous, il faut une nuit pour réaliser une pièce, complexe ou pas et avec des imprimantes 3d haut de gamme, C' est quand même plus long que de prendre la pièce sur étagère.
L' impression 3d est par contre un sacre plus pour tout ce qui est proto.

Patp
JVB
2015-07-22 17:58:46 UTC
Permalink
Post by Patp
Je ne voudrai pas gâcher la fête de ceux qui aiment a casser du SLD, mais on peux au moins argumenter.
JVB a parfaitement raison lorsqu' il parle des stocks de pièces "triviales",
et il est sur que l' on ne réalisera pas un fut de train avec une 3D. L' impression 3d a un cout et les droits sur les fichiers seront monnayes par les industriels.
Bien sûr, mais ce sera monnayé moins cher qu'un stock complet de pièces
qui ne seront jamais avionnées mais qu'il faut commander tant que
l'industriel les fabrique "au cas où". Parce que les opérations, surtout
militaires, on ne sait pas à l'avance quand elles auront lieu.
Et que les industriels ne gardent pas les chaînes de fabrication et
l'outillage indéfiniment, "au cas où". Par exemple, parce que le stock
de pompes hydrauliques de Mirage IIIE avait brûlé, il a fallu relancer
une chaîne. Prix et délais exorbitants. Le flux tendu, ce n'est pas
valable pour tout.
A côté de çà, quand une machine arrive en fin de vie, on met à la
poubelle une quantité impressionnante de rechanges qui n'ont jamais été
utilisées. On essaie d'optimiser, mais quand on a confié çà à des cranes
d'oeuf, on s'est retrouvé avec des dispos catastrophiques et çà a coûté
très cher. C'est d'ailleurs pour çà qu'on a créé la SIMMAD et transféré
les responsabilités.
Post by Patp
Autre inconvénient: le temps de réalisation. Chez nous, il faut une nuit pour réaliser une pièce, complexe ou pas et avec des imprimantes 3d haut de gamme, C' est quand même plus long que de prendre la pièce sur étagère.
Si elles existent sur étagère à portée de main, c'est très bien. Mais
les étagères, sur les porte avions ou pendant un déploiement , elles ont
des limites. Et, dans ce genre de contexte, on peut se payer des
imprimantes 3D encore plus haut de gamme. Et çà n'ira qu'en s'améliorant.
Post by Patp
L' impression 3d est par contre un sacre plus pour tout ce qui est proto.
Aussi.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-22 19:49:48 UTC
Permalink
Le 22/07/2015 19:58, JVB a écrit :
vous avez superbement ignoré la partie interessante
de votre propre source :

l'impression 3D des propergols et explosifs, qui permet
des nouveautés interessantes ....
Stephane Legras-Decussy
2015-07-22 19:57:46 UTC
Permalink
Post by JVB
Par exemple, parce que le stock
de pompes hydrauliques de Mirage IIIE avait brûlé, il a fallu relancer
une chaîne. Prix et délais exorbitants.
vous avez la naiveté de croire que ce sera différent
avec certaines partie de la pompe 3D printées ???
Mapomme
2015-07-22 19:14:23 UTC
Permalink
Post by Patp
Post by Dov
Mais quel con celui-là!
Et ce besoin de toujours la ramener pour etaler son incompetence sur
a peu pres n'importe quel sujet...
LOL!
OUI.
Je ne voudrai pas gâcher la fête de ceux qui aiment a casser du SLD,
mais on peux au moins argumenter.
JVB a parfaitement raison lorsqu' il parle des stocks de pièces "triviales",
et il est sur que l' on ne réalisera pas un fut de train avec une 3D. L'
impression 3d a un cout et les droits sur les fichiers seront monnayes
par les industriels.
Autre inconvénient: le temps de réalisation. Chez nous, il faut une
nuit pour réaliser une pièce, complexe ou pas et avec des imprimantes
3d haut de gamme, C' est quand même plus long que de prendre la pièce
sur étagère.
L' impression 3d est par contre un sacre plus pour tout ce qui est proto.
Patp
Argumentons, les stocks et l'obsolescence du matériel, avec des durées de
vie des matériels qui augmentent sans cesse pour des raisons d'économie.
Les exemples sont pléthores sur la série Mirage III ou F1.

Quant à la gestion des stocks, et aux problèmes de stockage...
Stephane Legras-Decussy
2015-07-22 19:56:04 UTC
Permalink
Post by Mapomme
Argumentons, les stocks et l'obsolescence du matériel, avec des durées de
vie des matériels qui augmentent sans cesse pour des raisons d'économie.
Les exemples sont pléthores sur la série Mirage III ou F1.
Quant à la gestion des stocks, et aux problèmes de stockage...
ça c'est l'expression d'un problème, pas d'une solution.

le reste c'est de la SF...
Noski
2015-07-23 07:56:20 UTC
Permalink
L' impression 3d est par contre un sacré plus pour tout ce qui est proto.
Bien d'accord. Mais personne ne parle, ici, des propriétés mécaniques et
physiques des pièces ainsi créées. C'est tout de même surprenant. Une
imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ? Quand on pense aux difficultés que
rencontrent les métallurgistes pour fabriquer des éléments exempts
d'impuretés ou de criques on peut douter des prouesses de la nouvelles
technologie ! Certains croient aux miracles.
JVB
2015-07-23 08:32:42 UTC
Permalink
Post by Noski
L' impression 3d est par contre un sacré plus pour tout ce qui est proto.
Bien d'accord. Mais personne ne parle, ici, des propriétés mécaniques et
physiques des pièces ainsi créées. C'est tout de même surprenant. Une
imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ? Quand on pense aux difficultés que
rencontrent les métallurgistes pour fabriquer des éléments exempts
d'impuretés ou de criques on peut douter des prouesses de la nouvelles
technologie ! Certains croient aux miracles.
On en a déjà parlé. Il est évident que, pour le moment, on reste limité
par les qualités de "robustesse" de certaines pièces. Mais, d'une part
il y a beaucoup de pièces qui n'ont pas besoin d'être très résistantes
dans toutes les dimensions et d'autre part, les progrès, entre autres
dans l'impression 3D métallique, vont très vite..
http://www.nasa.gov/exploration/systems/sls/3d-printed-rocket-injector.html
1400 psi et 6000° Farenheit.. Vous avez dit miracle ?

Qu'on se rassure, les premières "critiques" à l'égard des résines, des
composites, des monocristallins, des fibres de carbone, des nano
matériaux étaient du même ordre.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
m***@gmail.com
2015-07-23 09:21:18 UTC
Permalink
Post by JVB
Post by Noski
L' impression 3d est par contre un sacré plus pour tout ce qui est proto.
Bien d'accord. Mais personne ne parle, ici, des propriétés mécaniques et
physiques des pièces ainsi créées. C'est tout de même surprenant. Une
imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ? Quand on pense aux difficultés que
rencontrent les métallurgistes pour fabriquer des éléments exempts
d'impuretés ou de criques on peut douter des prouesses de la nouvelles
technologie ! Certains croient aux miracles.
On en a déjà parlé. Il est évident que, pour le moment, on reste limité
par les qualités de "robustesse" de certaines pièces. Mais, d'une part
il y a beaucoup de pièces qui n'ont pas besoin d'être très résistantes
dans toutes les dimensions et d'autre part, les progrès, entre autres
dans l'impression 3D métallique, vont très vite..
http://www.nasa.gov/exploration/systems/sls/3d-printed-rocket-injector.html
1400 psi et 6000° Farenheit.. Vous avez dit miracle ?
Qu'on se rassure, les premières "critiques" à l'égard des résines, des
composites, des monocristallins, des fibres de carbone, des nano
matériaux étaient du même ordre.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Pour ce qui est d'utiliser l'impression 3D dans le cadre maintenance/stock/logistique, AMHA, le gros problème va se situer sur la partie pérénité de la cohérence de l'ensembles des composants logiciels/matériels/consommables en regard de la durée de vie des avions.

J'ai derrière mois des tas de données sur des tas de supports tous moins vieux qu'un A320 et que comme vous je suis incapable de remettre en circuit dans quoi que ce soit. On a se retrouver avec de nouveaux problèmes qui vont au mieux en remplacer d'anciens, mais qui au pire vont s'y ajouter.
JVB
2015-07-23 11:28:01 UTC
Permalink
Post by m***@gmail.com
Pour ce qui est d'utiliser l'impression 3D dans le cadre maintenance/stock/logistique, AMHA,
le gros problème va se situer sur la partie pérénité de la cohérence de l'ensembles des composants logiciels/matériels/consommables en regard de la durée de vie des avions.
Il me paraît un petit peu plus simple de mettre à jour un fichier
d'impression que de mettre à jour un stock. L'actualisation permanente
de tout un tas de données, c'est déjà la vie de tous les jours, et ce
depuis longtemps.
Post by m***@gmail.com
On a se retrouver avec de nouveaux problèmes qui vont au mieux en remplacer d'anciens, mais qui au pire vont s'y ajouter.
Il est certain qu'on va découvrir de nouveaux problèmes. En particulier
chez les opérateurs peu rigoureux qui n'appliquent déjà systématiquement
pas les mises à jour. Et sans doute aussi chez certains industriels qui
se feront un malin plaisir d'imposer des mises à jour inutiles mais
facturées (selon le théorème du Polytechnicien : 2% de mieux, 2 fois
plus cher). Mais je continue de penser que l'impression 3D va être un
plus pour la disponibilité opérationnelle.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 17:57:13 UTC
Permalink
Post by JVB
Il me paraît un petit peu plus simple de mettre à jour un fichier
d'impression que de mettre à jour un stock.
sauf que ça va pas être de l'ascii CSV... bonjour les digital right
management et tout le bordel.

un fichier avec DRM a une durée de vie et peut s'autodétruire.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 18:08:21 UTC
Permalink
Post by JVB
Il est certain qu'on va découvrir de nouveaux problèmes. En particulier
chez les opérateurs peu rigoureux qui n'appliquent déjà systématiquement
pas les mises à jour.
courrez installer windows 10, il fait les maj tout seul et mieux : on ne
peut plus l'empêcher.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 14:40:17 UTC
Permalink
Post by m***@gmail.com
Pour ce qui est d'utiliser l'impression 3D dans le cadre maintenance/stock/logistique, AMHA, le gros problème va se situer sur la partie pérénité de la cohérence de l'ensembles des composants logiciels/matériels/consommables en regard de la durée de vie des avions.
J'ai derrière mois des tas de données sur des tas de supports tous moins vieux qu'un A320 et que comme vous je suis incapable de remettre en circuit dans quoi que ce soit. On a se retrouver avec de nouveaux problèmes qui vont au mieux en remplacer d'anciens, mais qui au pire vont s'y ajouter.
tout à fait.

on fait plus facilement aujourd'hui la maintenance d'une 2CV que d'un
système informatique vieux de 15 ans.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 12:45:50 UTC
Permalink
Post by JVB
http://www.nasa.gov/exploration/systems/sls/3d-printed-rocket-injector.html
1400 psi et 6000° Farenheit.. Vous avez dit miracle ?
ça reste un objet simple et brut.
Post by JVB
Qu'on se rassure, les premières "critiques" à l'égard des résines, des
composites, des monocristallins, des fibres de carbone, des nano
matériaux étaient du même ordre.
:-D

et un avion ne coute pas moins cher et n'est pas plus rapide à
construire depuis qu'il est fait avec plein de trucs en composite...

CQFD
Patp
2015-07-23 08:52:45 UTC
Permalink
Post by Noski
Bien d'accord. Mais personne ne parle, ici, des propriétés mécaniques et
physiques des pièces ainsi créées. C'est tout de même surprenant. Une
imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ? Quand on pense aux difficultés que
rencontrent les métallurgistes pour fabriquer des éléments exempts
d'impuretés ou de criques on peut douter des prouesses de la nouvelles
technologie ! Certains croient aux miracles.
On parle surtout d' imprimantes utilisant des poudres métalliques déposées puis fondues. Précision environ 50 microns et résistance équivalente a des pièces en alliage moulées. Mais ça évolue très rapidement.

Patp
Philippe
2015-07-23 09:40:38 UTC
Permalink
Post by Noski
L' impression 3d est par contre un sacré plus pour tout ce qui est proto.
Bien d'accord. Mais personne ne parle, ici, des propriétés mécaniques et
physiques des pièces ainsi créées. C'est tout de même surprenant. Une
imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ?
La réponse est clairement NON.
Il y a des problèmes de différents types:
-état de surface
-traitement thermique
-inclusion d'impuretés
etc...
Post by Noski
Quand on pense aux difficultés que
rencontrent les métallurgistes pour fabriquer des éléments exempts
d'impuretés ou de criques on peut douter des prouesses de la nouvelles
technologie ! Certains croient aux miracles.
Pour les criques, c'est peut être le procédé le plus apte a les éviter.
Réaliser une pièce par addition de matière a quelques intérêts déjà
énumérés mais ça ne peut éviter quantité d'opérations supplémentaires
avant d'avoir une pièce finie.

C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du planeur
A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur peuvent
être montées sur avion. La fabrication au sein d'ateliers de réparation
n'est plus admise.
--
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/jaures/discours/responsables-guerre_25071914.asp

Philippe Vessaire Ò¿Ó¬
Patp
2015-07-23 10:12:15 UTC
Permalink
Post by Philippe
C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du planeur
A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur peuvent
être montées sur avion. La fabrication au sein d'ateliers de réparation
n'est plus admise.
Rien ne dit que les règles ne vont pas changer. Un fichier du constructeur et une imprimante agréé devraient suffire pour produire un accoudoir ou une porte de rack a bagage.

Patp
JVB
2015-07-23 11:31:15 UTC
Permalink
Post by Patp
Rien ne dit que les règles ne vont pas changer. Un fichier du constructeur et une imprimante agréé devraient suffire pour produire un accoudoir ou une porte de rack a bagage.
Le SNPL s'y opposera fermement..
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
DAN
2015-07-23 10:38:29 UTC
Permalink
Post by Philippe
C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du planeur
A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur peuvent
être montées sur avion.
Argument à côté du sujet: la mauvaise pompe venait bien d'une étagère, non?
Et doublement: s'ils avaient pu fabriquer la bonne pompe sur place, ils
n'auraient pas dû prendre une mauvaise pièce. (même si imprimer toute une pompe
n'est sûrement pas d'actualité)
Post by Philippe
La fabrication au sein d'ateliers de réparation n'est plus admise.
Ça peut se réviser quand il sera vérifié que le remplacement produit est bien
conforme.
JVB
2015-07-23 11:33:43 UTC
Permalink
Post by DAN
Argument à côté du sujet: la mauvaise pompe venait bien d'une étagère, non?
Oui, mais c'était une étagère approuvée par le Komité.
Post by DAN
Et doublement: s'ils avaient pu fabriquer la bonne pompe sur place, ils
n'auraient pas dû prendre une mauvaise pièce. (même si imprimer toute une pompe
n'est sûrement pas d'actualité)
Vous êtes taquin :-)
Post by DAN
Post by Philippe
La fabrication au sein d'ateliers de réparation n'est plus admise.
Ça peut se réviser quand il sera vérifié que le remplacement produit est bien
conforme.
Réviser. Evoluer ? Il y a des clapets d'étanchéité chez certains pour
empêcher çà.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 18:14:12 UTC
Permalink
Post by JVB
Réviser. Evoluer ? Il y a des clapets d'étanchéité chez certains pour
empêcher çà.
c'est marrant, quand on parle de virer le fougueux pilote au regard azur
de son cockpit, vous êtes sur un autre mode...
Philippe
2015-07-23 14:41:28 UTC
Permalink
Post by DAN
Post by Philippe
C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du
planeur A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur
peuvent être montées sur avion.
Argument à côté du sujet: la mauvaise pompe venait bien d'une étagère,
non? Et doublement: s'ils avaient pu fabriquer la bonne pompe sur place,
ils n'auraient pas dû prendre une mauvaise pièce. (même si imprimer toute
une pompe n'est sûrement pas d'actualité)
On n'a pas les mêmes sources... Pour moi, il n'y a pas eu de pompe en
cause mais une fuite carburant liée au changement d'un tuyauterie dans
la nacelle moteur.
--
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/jaures/discours/responsables-guerre_25071914.asp
http://youtu.be/EUoxRR5aRlI
Philippe Vessaire Ò¿Ó¬
Mapomme
2015-07-23 15:07:15 UTC
Permalink
Post by Philippe
Post by DAN
Post by Philippe
C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du
planeur A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur
peuvent être montées sur avion.
Argument à côté du sujet: la mauvaise pompe venait bien d'une étagère,
non? Et doublement: s'ils avaient pu fabriquer la bonne pompe sur place,
ils n'auraient pas dû prendre une mauvaise pièce. (même si imprimer
toute une pompe n'est sûrement pas d'actualité)
On n'a pas les mêmes sources... Pour moi, il n'y a pas eu de pompe en
cause mais une fuite carburant liée au changement d'un tuyauterie dans
la nacelle moteur.
Donc le problème eut été le même quelle que soit l'origine de la pièce
non? Ou alors c'est un problème de tuyau, soit c'est un problème de
montage, en d'autres termes, une erreur humaine.

Mapomme
Philippe
2015-07-23 16:43:54 UTC
Permalink
Post by Mapomme
Post by Philippe
On n'a pas les mêmes sources... Pour moi, il n'y a pas eu de pompe en
cause mais une fuite carburant liée au changement d'un tuyauterie dans
la nacelle moteur.
Donc le problème eut été le même quelle que soit l'origine de la pièce
non? Ou alors c'est un problème de tuyau, soit c'est un problème de
montage, en d'autres termes, une erreur humaine.
Non, interférence entre la pièces neuve et un autre élément, après frottements,
création de la fuite.
La fabrication n'était pas tout a fait a l'identique.
--
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/jaures/discours/responsables-guerre_25071914.asp
http://youtu.be/EUoxRR5aRlI
Philippe Vessaire Ò¿Ó¬
Mapomme
2015-07-23 18:27:06 UTC
Permalink
Post by Philippe
Post by Mapomme
Post by Philippe
On n'a pas les mêmes sources... Pour moi, il n'y a pas eu de pompe en
cause mais une fuite carburant liée au changement d'un tuyauterie dans
la nacelle moteur.
Donc le problème eut été le même quelle que soit l'origine de la pièce
non? Ou alors c'est un problème de tuyau, soit c'est un problème de
montage, en d'autres termes, une erreur humaine.
Non, interférence entre la pièces neuve et un autre élément, après frottements,
création de la fuite.
La fabrication n'était pas tout a fait a l'identique.
Fabrication pas tout à fait identique. Si la fabrication est identique,
le problème ne se posera pas. Vous aviez la réponse.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 19:55:28 UTC
Permalink
Post by Mapomme
Fabrication pas tout à fait identique. Si la fabrication est identique,
le problème ne se posera pas.
ce qui n'est pas près d'arriver en jouant avec des imprimantes 3D.

ce qui m'interesse ici c'est constater l'effet de meute des
non-techniciens de fra qui se fédèrent autour de cette impression 3D à
la mode...


amusant...
DAN
2015-07-23 19:12:16 UTC
Permalink
Post by Philippe
On n'a pas les mêmes sources... Pour moi, il n'y a pas eu de pompe en
cause mais une fuite carburant liée au changement d'un tuyauterie dans
la nacelle moteur.
Apparemment, la fuite a été causé par la pose d'une pompe d'un modèle inadapté
sur un moteur de remplacement.

Wiki citant le GPIAA portugais:
"The investigation revealed the cause of the incident was a fuel leak in the #2
engine, caused by an incorrect part installed in the hydraulics system by Air
Transat maintenance staff. Air Transat maintenance staff had replaced the engine
as part of routine maintenance, using a spare engine, lent by Rolls-Royce, from
an older model. This borrowed engine did not include a hydraulic pump. Despite
the lead mechanic's concerns, Air Transat ordered the use of a part from a
similar engine, an adaptation that did not maintain adequate clearance between
the hydraulic lines and the fuel line. This lack of clearance — in the order of
millimeters from the intended part — allowed vibration in the hydraulic lines to
rupture the fuel line, causing the leak."
https://en.wikipedia.org/wiki/Air_Transat_Flight_236#Investigation
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 17:52:36 UTC
Permalink
Post by DAN
Argument à côté du sujet: la mauvaise pompe venait bien d'une étagère, non?
Et doublement: s'ils avaient pu fabriquer la bonne pompe sur place, ils
n'auraient pas dû prendre une mauvaise pièce. (même si imprimer toute une pompe
n'est sûrement pas d'actualité)
et donc tu as ta belle pompe hydraulique mais sans le joint
torique spécifique... non imprimable, plus fabriqué, plus en stock.
Post by DAN
Post by Philippe
La fabrication au sein d'ateliers de réparation n'est plus admise.
Ça peut se réviser quand il sera vérifié que le remplacement produit est bien
conforme.
par qui ? usine à gaz en vue ...
JVB
2015-07-23 11:30:09 UTC
Permalink
Post by Philippe
La réponse est clairement NON.
-état de surface
-traitement thermique
-inclusion d'impuretés
etc...
Il semble que certaines évolutions vous ont échappé.
Post by Philippe
C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du planeur
A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur peuvent
être montées sur avion. La fabrication au sein d'ateliers de réparation
n'est plus admise.
On ne videra évidemment pas toutes les étagères tout de suite. Mais je
crains que le monde ne continue d'évoluer. Sans vous.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Mapomme
2015-07-23 14:24:34 UTC
Permalink
Post by Philippe
Post by Noski
L' impression 3d est par contre un sacré plus pour tout ce qui est proto.
Bien d'accord. Mais personne ne parle, ici, des propriétés mécaniques
et physiques des pièces ainsi créées. C'est tout de même surprenant.
Une imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ?
La réponse est clairement NON.
-état de surface -traitement thermique -inclusion d'impuretés
etc...
Post by Noski
Quand on pense aux difficultés que rencontrent les métallurgistes pour
fabriquer des éléments exempts d'impuretés ou de criques on peut douter
des prouesses de la nouvelles technologie ! Certains croient aux
miracles.
Pour les criques, c'est peut être le procédé le plus apte a les éviter.
Réaliser une pièce par addition de matière a quelques intérêts déjà
énumérés mais ça ne peut éviter quantité d'opérations supplémentaires
avant d'avoir une pièce finie.
C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du
planeur A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur
peuvent être montées sur avion. La fabrication au sein d'ateliers de
réparation n'est plus admise.
Vous agrégez tout pour dire non.

Il n'est pas question de faire tout et n'importe quoi avec ce système.
Mais sans doute sera-t-il une bonne option pour un certain nombre de
pièces.

Il est notoire que tout ce qui est estampillé aéro est forcement sur-
normé, sur-vendu, et sur-tout, mais bon, pour une tablette de siège
A320...

Quant à la règlementation, elle est faite pour évoluer il me semble.

Mapomme
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 18:18:58 UTC
Permalink
Post by Mapomme
, mais bon, pour une tablette de siège
A320...
oui ok, et donc c'est ça le révolution
industielle aéro ?
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 14:42:31 UTC
Permalink
Post by Philippe
C'est une leurre de penser vider les étagères des magasins de pièces
grâce a cette technique. Sans compter que depuis l'atterrissage du planeur
A330 d'Air Transat, seules les pièces provenant du constructeur peuvent
être montées sur avion. La fabrication au sein d'ateliers de réparation
n'est plus admise.
c'est évident... et même si je m'étonne plus de rien, je m'étonne qu'un
vieux général d'aviation s'engouffre naivement dans ce délire...
Herve Autret
2015-07-26 12:27:10 UTC
Permalink
Bonjour,
Post by Philippe
Post by Noski
Une imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ?
La réponse est clairement NON.
-état de surface
-traitement thermique
-inclusion d'impuretés
L'état de surface dépend de la résolution et de la précision de
l'imprimante ; le traitement thermique n'est évidemment pas exclu a
posteriori et quant à l'inclusion "d'impuretés", elle peut devenir un
atout pour créer de nouveaux matériaux à fritter par exemple.
La réponse est donc : non, /pour l'instant/...
Post by Philippe
Réaliser une pièce par addition de matière a quelques intérêts déjà
énumérés mais ça ne peut éviter quantité d'opérations supplémentaires
avant d'avoir une pièce finie.
Je pense qu'en effet l'usinage classique par soustraction ne
disparaîtrait pas, même si son importace diminuerait dans un "atelier 3D".

à +
--
Hervé
Stephane Legras-Decussy
2015-07-23 12:42:31 UTC
Permalink
Post by Noski
Bien d'accord. Mais personne ne parle, ici, des propriétés mécaniques et
physiques des pièces ainsi créées. C'est tout de même surprenant. Une
imprimante 3D serait-elle capable de sortir un matériau tenant les
spécifications sévères recommandées ? Quand on pense aux difficultés que
rencontrent les métallurgistes pour fabriquer des éléments exempts
d'impuretés ou de criques on peut douter des prouesses de la nouvelles
technologie ! Certains croient aux miracles.
tout à fait... on doit ajouter toutes les étapes thermiques
sur les metaux... et toutes les étapes de métallisation micrométrique...

et toutes les étapes de peinture...

bref, sortir un objet d'une impri 3D et l'utiliser, ce n'est que pour
quelques pièces brutes...

un simple objet en acier nickelé ou chromé... ben il faut la machine
à nickeler / chromer ...
bp
2015-07-23 15:35:11 UTC
Permalink
Post by Stephane Legras-Decussy
un simple objet en acier nickelé ou chromé... ben il faut la machine
à nickeler / chromer ...
à nickeler / ...
à niquer....le porte monnaie
JVB
2015-07-24 12:31:06 UTC
Permalink
A l'attention des esprits bornés..
Les annonces de ce type se multiplient.

http://www.technologyreview.com/news/539586/british-navy-warship-tests-a-3-d-printed-drone-at-sea/
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Stephane Legras-Decussy
2015-07-24 13:09:46 UTC
Permalink
Post by JVB
A l'attention des esprits bornés..
Les annonces de ce type se multiplient.
http://www.technologyreview.com/news/539586/british-navy-warship-tests-a-3-d-printed-drone-at-sea/
comme d'hab, annonce "journalistique à sensation"

c'est juste la cellule en plastoc.

il faut stocker tout le reste et avoir un spécialiste pour le montage.
on pourrait stocker combien de cellules démontées dans le volume de
l'usine à impression ?

tous ces tests feront l'objet de rapports d'utilité réelle. Attendez les
avant de vous extasier comme une pucelle.
Patp
2015-07-24 13:28:20 UTC
Permalink
Post by Stephane Legras-Decussy
il faut stocker tout le reste et avoir un spécialiste pour le montage.
on pourrait stocker combien de cellules démontées dans le volume de
l'usine à impression ?
tous ces tests feront l'objet de rapports d'utilité réelle. Attendez les
avant de vous extasier comme une pucelle.
Moi si j' étais fabricant d' imprimante 3d je lancerai le concept "Print in Fly":

L avion qui produit ses rechanges pendant qu 'il vole. Dans un 380, il y a la place..

Sinon la bille version print 3d ...

Patp
Stephane Legras-Decussy
2015-07-24 19:58:04 UTC
Permalink
Post by Patp
Sinon la bille version print 3d ...
ce serait un billo-graphe.

on imprime un spaghetti vertical... ses ondulations
seront la mémoire des disymétries en vol .

:-)
DAN
2015-07-24 13:59:41 UTC
Permalink
Post by Stephane Legras-Decussy
avant de vous extasier comme une pucelle.
Navrante contribution. En plus d'être inutile et injustifiée, elle ne peut que
nuire à l'état d'esprit du groupe. Elle ne rendra pas la discussion plus
agréable, intéressante ou instructive.

C'est trop demander, que de d'avoir des échanges de niveau adulte, avec un
minimum de maturité?


Il doit bien y avoir des newsgroups dédiés à la polémique, pour ceux qui ont
absolument besoin de se passer les nerfs, ou d'insulter les autres pour se
rehausser...
Ici, c'est simplement de la pollution pour ceux qui voudraient parler
d'aviation.

DAN
Stephane Legras-Decussy
2015-07-24 20:01:36 UTC
Permalink
L En plus d'être inutile et injustifiée, elle ne peut que
Post by DAN
nuire à l'état d'esprit du groupe. Elle ne rendra pas la discussion plus
agréable, intéressante ou instructive.
juste au niveau et adapté au "esprit borné" du post de JVB.

adressez vous à ce monsieur pour la qualité des échanges su fra.
B.M.
2015-07-24 20:01:01 UTC
Permalink
Post by JVB
A l'attention des esprits bornés..
Les annonces de ce type se multiplient.
http://www.technologyreview.com/news/539586/british-navy-warship-tests-a-3-d-printed-drone-at-sea/
Tu ne cherches pas avec les bons mots clé. En France dans les milieux
industriels on n'appelle pas ça de l'impression 3D mais de la
fabrication additive. Tapes "fabrication additive aéronautique" dans ton
moteur de recherche favori et tu verras qu'on n'est plus dans la
prospective. C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
--
B. M.
JVB
2015-07-24 20:24:01 UTC
Permalink
Post by B.M.
Tu ne cherches pas avec les bons mots clé. En France dans les milieux
industriels on n'appelle pas ça de l'impression 3D mais de la
fabrication additive. Tapes "fabrication additive aéronautique" dans ton
moteur de recherche favori et tu verras qu'on n'est plus dans la
prospective. C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
Je ne fais pas de recherches particulières, simplement des choses qui
arrivent "toutes seules" au cours de lectures spécifiquement aéronautiques.
Mais merci pour le conseil, qui m'a permis de trouver quelque chose
d'assez intéressant parce qu'il donne une vue d'ensemble
http://www.centre.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/L_impression_3D_etat_des_lieux_et_perspectives.pdf
J'y ai découvert qu'Airbus allait encore plus loin que je ne pensais.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
B.M.
2015-07-24 21:43:14 UTC
Permalink
Post by JVB
Post by B.M.
Tu ne cherches pas avec les bons mots clé. En France dans les milieux
industriels on n'appelle pas ça de l'impression 3D mais de la
fabrication additive. Tapes "fabrication additive aéronautique" dans ton
moteur de recherche favori et tu verras qu'on n'est plus dans la
prospective. C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
Je ne fais pas de recherches particulières, simplement des choses qui
arrivent "toutes seules" au cours de lectures spécifiquement aéronautiques.
Mais merci pour le conseil, qui m'a permis de trouver quelque chose
d'assez intéressant parce qu'il donne une vue d'ensemble
http://www.centre.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/L_impression_3D_etat_des_lieux_et_perspectives.pdf
J'y ai découvert qu'Airbus allait encore plus loin que je ne pensais.
Je ne comprend pas bien ce soudain émerveillement pour la fabrication
additive qui n'a en fait rien de récent pour des fabrications très
techniques. Ce sont sans doute les applications grand public à base de
superposition de boudins de matières plastiques qui ont frappé les esprits.
Pour ma part, la première fois que j'ai vu une machine faisant de
l'impression 3D à partir de poudres c'était en 1980 dans une usine
Alsthom (avec un H à l'époque) qui fabriquait les compresseurs de
fluorure d'uranium de l'usine Eurodif de Pierrelatte. L'opération
consistait à relier entre elles une pièce en céramique et une pièce en
inox en déposant des couches successives de poudres, fondues à la torche
plasma, dont la composition variait progressivement de 100% céramique à
100% inox. Cette zone de liaison d'un diamètre d'environ 100 mm (avec
des épaulements et autres fioritures) devait avoir entre 20 et 30 mm de
long (de mémoire).
A l'époque cette technologie était hors de prix pour des fabrications
simples, mais pour cette application particulière c'était la seule
possible pour réaliser ces pièces.
Aujourd'hui on a remplacé la torche plasma par un laser qui ne permet de
faire que du frittage (ce n'est pas un procédé belge de cuisson des
pommes de terre mais un procédé d'agglomération des poudres par
ramollissement de la surface des grains) et pas de la fusion mais on
sait faire des pièces frittées très très performantes et depuis
longtemps (2ème guerre mondiale probablement), il suffit de jouer sur la
composition des poudres.

Maintenant est-ce qu'on fera des pièces de rechange avec une imprimante
3D sur un porte avions? Je ne le pense pas, ou du moins pas avant
longtemps, par contre on videra quand même les étagères car il va
devenir possible (et c'est probablement déjà possible) d'obtenir des
fabricants des pièces de rechange à l'unité dans des délais très courts
et les envoyer sur le PA avec un Greyhound (on n'a jamais su ce
qu'avaient amené les Greyhound sur le CdG pendant l'opération Harmattan).
--
B. M.
bp
2015-07-25 06:12:24 UTC
Permalink
Post by B.M.
Post by JVB
Post by B.M.
Tu ne cherches pas avec les bons mots clé. En France dans les milieux
industriels on n'appelle pas ça de l'impression 3D mais de la
fabrication additive. Tapes "fabrication additive aéronautique" dans ton
moteur de recherche favori et tu verras qu'on n'est plus dans la
prospective. C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
Je ne fais pas de recherches particulières, simplement des choses qui
arrivent "toutes seules" au cours de lectures spécifiquement aéronautiques.
Mais merci pour le conseil, qui m'a permis de trouver quelque chose
d'assez intéressant parce qu'il donne une vue d'ensemble
http://www.centre.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/L_impression_3D_etat_des_lieux_et_perspectives.pdf
J'y ai découvert qu'Airbus allait encore plus loin que je ne pensais.
Je ne comprend pas bien ce soudain émerveillement pour la fabrication
additive qui n'a en fait rien de récent pour des fabrications très
techniques. Ce sont sans doute les applications grand public à base de
superposition de boudins de matières plastiques qui ont frappé les esprits.
Pour ma part, la première fois que j'ai vu une machine faisant de
l'impression 3D à partir de poudres c'était en 1980 dans une usine Alsthom
(avec un H à l'époque) qui fabriquait les compresseurs de fluorure d'uranium
de l'usine Eurodif de Pierrelatte. L'opération consistait à relier entre
elles une pièce en céramique et une pièce en inox en déposant des couches
successives de poudres, fondues à la torche plasma, dont la composition
variait progressivement de 100% céramique à 100% inox. Cette zone de liaison
d'un diamètre d'environ 100 mm (avec des épaulements et autres fioritures)
devait avoir entre 20 et 30 mm de long (de mémoire).
A l'époque cette technologie était hors de prix pour des fabrications
simples, mais pour cette application particulière c'était la seule possible
pour réaliser ces pièces.
Aujourd'hui on a remplacé la torche plasma par un laser qui ne permet de
faire que du frittage (ce n'est pas un procédé belge de cuisson des pommes de
terre mais un procédé d'agglomération des poudres par ramollissement de la
surface des grains) et pas de la fusion mais on sait faire des pièces
frittées très très performantes et depuis longtemps (2ème guerre mondiale
probablement), il suffit de jouer sur la composition des poudres.
Maintenant est-ce qu'on fera des pièces de rechange avec une imprimante 3D
sur un porte avions? Je ne le pense pas, ou du moins pas avant longtemps, par
contre on videra quand même les étagères car il va devenir possible (et c'est
probablement déjà possible) d'obtenir des fabricants des pièces de rechange à
l'unité dans des délais très courts et les envoyer sur le PA avec un
Greyhound (on n'a jamais su ce qu'avaient amené les Greyhound sur le CdG
pendant l'opération Harmattan).
ça c'est une explication claire, effectivment un ami vendait du
materiel fait par le procédé que tu décris et il y plus de 15 ans
maintenant
Par contre je ne savais pas que l'on pouvait changer le % des produits
pendant la fabrication.
Philippe
2015-07-25 06:52:21 UTC
Permalink
Post by B.M.
L'opération consistait à
relier entre elles une pièce en céramique et une pièce en inox en déposant
des couches successives de poudres, fondues à la torche plasma, dont la
composition variait progressivement de 100% céramique à 100% inox.
Il s'agit là de procédés maîtrisés depuis longtemps. J'ai a la maison tout
un rapport de fin d'études où le mélange est titane et céramique pour une
prothèse médicale (2013, TDU 府中東 ).

Le frittage est très ancien, c'est essentiellement un procédé économique
pour faire des pièces peu sollicitées (roues de pompe a huile par ex) et
n'est pas très versatile.

La transformation de robots divers avec une tête de soudure MIG permet de
faire ça:
http://mx3d.com/projects/bridge/
mais nous ne sommes pas dans la précision requise dans l'industrie.

Le problème des différentes pièces nécessaires dans un magasin de
maintenance aéronautique restera vivant. Après la fabrication par addition
de matière, nous avons une pièces brute qui ne sera pas directement
fonctionnelle. Il reste nécessaire d'effectuer des opérations qui ne sont
pas triviales et en aucun cas réalisables dans un milieu confiné.

Si nous prenons l'exemple d'un corps de pompe hydraulique, il sera
nécessaire d'assurer les traitements thermiques qui assurent la
résistance, les traitements de surface qui assurent la longévité et bien
d'autres choses encore. Je vois mal une unité de nitruration a coté du
stock de matière brute.

Dans un autre domaine, nous pouvons mettre la réalisation de pièces en
composites dans la case réalisation par addition de matière.

Tout ça fait que la seule limitation reste l'imagination mais les
applications de ces techniques qui existeront en 2050 ne seront pas celles
que l'on imagine aujourd'hui.
--
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/jaures/discours/responsables-guerre_25071914.asp
http://youtu.be/EUoxRR5aRlI
Philippe Vessaire Ò¿Ó¬
JVB
2015-07-25 08:24:35 UTC
Permalink
Post by B.M.
Maintenant est-ce qu'on fera des pièces de rechange avec une imprimante
3D sur un porte avions? Je ne le pense pas, ou du moins pas avant
longtemps, par contre on videra quand même les étagères car il va
devenir possible (et c'est probablement déjà possible) d'obtenir des
fabricants des pièces de rechange à l'unité dans des délais très courts
et les envoyer sur le PA avec un Greyhound (on n'a jamais su ce
qu'avaient amené les Greyhound sur le CdG pendant l'opération Harmattan).
Le papier de la Navy n'est pas encore sorti (ou je ne l'ai pas vu), mais
l'un des axes est bien la fabrication de pièces à bord. Un ajout
capacitif à l'outillage des ateliers qui existent déjà sur tous les gros
bateaux.
http://www.onr.navy.mil/en/Media-Center/Press-Releases/2015/Additive-Manufacturing-Industry-Day.aspx

Parce que les liaisons avec la terre, c'est bien, mais la justification
du porte avions, c'est de pouvoir opérer de manière autonome loin d'une
base amie.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
m***@gmail.com
2015-07-27 05:56:36 UTC
Permalink
Post by JVB
Post by B.M.
Maintenant est-ce qu'on fera des pièces de rechange avec une imprimante
3D sur un porte avions? Je ne le pense pas, ou du moins pas avant
longtemps, par contre on videra quand même les étagères car il va
devenir possible (et c'est probablement déjà possible) d'obtenir des
fabricants des pièces de rechange à l'unité dans des délais très courts
et les envoyer sur le PA avec un Greyhound (on n'a jamais su ce
qu'avaient amené les Greyhound sur le CdG pendant l'opération Harmattan).
Le papier de la Navy n'est pas encore sorti (ou je ne l'ai pas vu), mais
l'un des axes est bien la fabrication de pièces à bord. Un ajout
capacitif à l'outillage des ateliers qui existent déjà sur tous les gros
bateaux.
http://www.onr.navy.mil/en/Media-Center/Press-Releases/2015/Additive-Manufacturing-Industry-Day.aspx
Parce que les liaisons avec la terre, c'est bien, mais la justification
du porte avions, c'est de pouvoir opérer de manière autonome loin d'une
base amie.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Et puis un peu d'impression 3D et beaucoup de passion, ça permet de faire des trucs sympas comme des accessoires et pièces hyper détaillées pour des grands garçons qui veulent jouer avec des p'tits n'avions (mais pas que) :
http://www.cine-scale.com/
JVB
2015-07-27 07:39:24 UTC
Permalink
Post by m***@gmail.com
http://www.cine-scale.com/
Souvenirs... Des heures, des trésors d'ingéniosité et des petits bouts
de plein de choses improbables pour essayer de transformer une maquette
"Heller" en quelque chose qui ressemble au vrai avion,...
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Noski
2015-07-27 08:36:26 UTC
Permalink
Post by JVB
Souvenirs... Des heures, des trésors d'ingéniosité et des petits bouts
de plein de choses improbables pour essayer de transformer une maquette
"Heller" en quelque chose qui ressemble au vrai avion,...
Full scale ne se traduit-il pas par "grandeur nature" ou "échelle 1" ?
Leur cockpit pour F-104 à 840 € ne serait donc pas cher !
bp
2015-07-27 09:55:14 UTC
Permalink
Post by m***@gmail.com
Post by JVB
Post by B.M.
Maintenant est-ce qu'on fera des pièces de rechange avec une imprimante
3D sur un porte avions? Je ne le pense pas, ou du moins pas avant
longtemps, par contre on videra quand même les étagères car il va
devenir possible (et c'est probablement déjà possible) d'obtenir des
fabricants des pièces de rechange à l'unité dans des délais très courts
et les envoyer sur le PA avec un Greyhound (on n'a jamais su ce
qu'avaient amené les Greyhound sur le CdG pendant l'opération Harmattan).
Le papier de la Navy n'est pas encore sorti (ou je ne l'ai pas vu), mais
l'un des axes est bien la fabrication de pièces à bord. Un ajout
capacitif à l'outillage des ateliers qui existent déjà sur tous les gros
bateaux.
http://www.onr.navy.mil/en/Media-Center/Press-Releases/2015/Additive-Manufacturing-Industry-Day.aspx
Parce que les liaisons avec la terre, c'est bien, mais la justification
du porte avions, c'est de pouvoir opérer de manière autonome loin d'une
base amie.
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
Et puis un peu d'impression 3D et beaucoup de passion, ça permet de faire des
trucs sympas comme des accessoires et pièces hyper détaillées pour des grands
http://www.cine-scale.com/
ça rapporte le gramme de plastique!
Stephane Legras-Decussy
2015-07-24 21:59:20 UTC
Permalink
Post by B.M.
C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
bien sur, mais ça ne révolutionne rien... et surtout
pas la logistique.

c'est une machine-outil de plus, à poser à côté du
tour-fraiseur à commande num.
B.M.
2015-07-24 22:13:01 UTC
Permalink
Post by Stephane Legras-Decussy
Post by B.M.
C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
bien sur, mais ça ne révolutionne rien... et surtout
pas la logistique.
c'est une machine-outil de plus, à poser à côté du
tour-fraiseur à commande num.
Même pas! Aujourd'hui une imprimante 3D à poudres s'installe (comme
d'autres outils) sur un centre d'usinage 5 axes standard.
Comme je viens de le dire dans une réponse à un post de JVB, je ne
comprend pas qu'on fasse tout un plat d'une technologie plutôt ancienne
qui a simplement bénéficié ces dernières années de progrès sur des
"annexes" du procédé l'ayant rendu moins cher.
--
B. M.
bp
2015-07-25 06:13:47 UTC
Permalink
Post by Stephane Legras-Decussy
Post by B.M.
C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
bien sur, mais ça ne révolutionne rien... et surtout
pas la logistique.
c'est une machine-outil de plus, à poser à côté du
tour-fraiseur à commande num.
Même pas! Aujourd'hui une imprimante 3D à poudres s'installe (comme d'autres
outils) sur un centre d'usinage 5 axes standard.
Comme je viens de le dire dans une réponse à un post de JVB, je ne comprend
pas qu'on fasse tout un plat d'une technologie plutôt ancienne qui a
simplement bénéficié ces dernières années de progrès sur des "annexes" du
procédé l'ayant rendu moins cher.
parce qu'elle est devenue "grand public"et que les non spécialistes en
causent
D. St-Sanvain
2015-07-25 06:54:53 UTC
Permalink
Post by bp
Post by B.M.
Post by Stephane Legras-Decussy
Post by B.M.
C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
bien sur, mais ça ne révolutionne rien... et surtout
pas la logistique.
c'est une machine-outil de plus, à poser à côté du
tour-fraiseur à commande num.
Même pas! Aujourd'hui une imprimante 3D à poudres s'installe (comme
d'autres outils) sur un centre d'usinage 5 axes standard.
Comme je viens de le dire dans une réponse à un post de JVB, je ne comprend
pas qu'on fasse tout un plat d'une technologie plutôt ancienne qui a
simplement bénéficié ces dernières années de progrès sur des "annexes" du
procédé l'ayant rendu moins cher.
parce qu'elle est devenue "grand public"et que les non spécialistes en
causent
Oui :) On se dit "Ils ont la même que moi", alors qu'on a la même
qu'eux...

Avec la mondialisation et le réseau, nous sommes tous journalistes et
analystes, chercheurs et explorateurs, critiques d'art, experts BEA,
spécialistes, ingénieurs, etc...
--
D(e l'aviation, rien que de l'aviation) 520
Site et chat : http://d520.online.fr
Cocardes du monde :
http://cocardes.monde.online.fr/v2html/fr/accueil.html
Tagazous :
http://tagazous.free.fr/affichage.php?photographe=D.%20St-Sanvain
Patp
2015-07-25 11:13:30 UTC
Permalink
Post by D. St-Sanvain
Avec la mondialisation et le réseau, nous sommes tous journalistes et
analystes, chercheurs et explorateurs, critiques d'art, experts BEA,
spécialistes, ingénieurs, etc...
Ce qui est plutôt positif il me semble.

Patp
m***@gmail.com
2015-07-25 07:12:39 UTC
Permalink
Post by bp
Post by Stephane Legras-Decussy
Post by B.M.
C'est déjà aujourd'hui une technique de fabrication très
utilisée chez les équipementiers.
bien sur, mais ça ne révolutionne rien... et surtout
pas la logistique.
c'est une machine-outil de plus, à poser à côté du
tour-fraiseur à commande num.
Même pas! Aujourd'hui une imprimante 3D à poudres s'installe (comme d'autres
outils) sur un centre d'usinage 5 axes standard.
Comme je viens de le dire dans une réponse à un post de JVB, je ne comprend
pas qu'on fasse tout un plat d'une technologie plutôt ancienne qui a
simplement bénéficié ces dernières années de progrès sur des "annexes" du
procédé l'ayant rendu moins cher.
parce qu'elle est devenue "grand public"et que les non spécialistes en
causent
Sur le "pourquoi qu'on en cause", nous vivons dans le merveilleux monde que je vais nommer 'buzzpub' pour simplifier.

En gros, le coeur du système c'est, vous le voyez bien, l'internet, et en particulier "Google recherche" + "Google Adsense".

N'importe qui peut facilement s'improviser éditeur d'une information et prétendre à condition que cette information attire (donc soit trouvée/ recherchée) une audience, avoir des revenus grâce à la pub affichée et clicquée (donc choisie par adsense).

Ajoutez à cela que les média que l'on va qualifier de professionnels sont eux à la fois à court de contenu pour obtenir de l'audience et donc des revenus, et aussi il faut bien le dire "flemmard" et donc enclins à cèder à la facilité de la recherche google; et vous obtenez la génération spontanée de thèmes à la mode, pour quelques heures ou quelques semaines qui s'entretiennent par rebond.

Un "bon" journaliste aujourd'hui sait souvent seulement mieux tirer parti de choses comme http://www.google.com/trends/hottrends que ses petits camarades.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce phénomène se combinant avec d'autres tous aussi sournois ne va pas rendre l'humanité meilleure.
c***@gmail.com
2020-01-24 03:34:45 UTC
Permalink
Post by JVB
Je crois avoir lu ici même des spécialistes qui expliquaient que
l'impression 3 D ne permettait pas ceci ou cela..Ils doivent avoir
raison :-)
http://defense-update.com/20150719_printed_missiles.html#.Va0jQfntmko
--
JVB
Tout ce que j'aime est immoral et/ou fait grossir.
***@gmail.com

Loading...