Discussion:
Vérification à l'embarquement.
(trop ancien pour répondre)
C. Paux-Courrouges
2018-01-27 10:40:40 UTC
Permalink
Raw Message
Annonce Air France, en début de semaine: Le contrôle d'identité à la sortie de la salle d'embarquement disparait car "plus nécessaire".

Tollé immédiat de récriminations, tant de la part de voyageurs - certainement les mêmes qui ont vitupéré quand ce contrôle a été instauré - que des syndicats de navigants, pour qui tout est manifestement bon pour monnayer un assentiment ultérieur (surtout que les négotiations salariales viennet de débuter), même s'il faut pour cela foutre par terre l'image de la Compagnie ("AF s'assied sur la sécurité"!), qui n'en aurait déjà pas trop besoin.

Mon point de vue: D'abord cette "réconciliation" du nom sur le billet/la carte d'embarquement avec celui figurant sur une CNI ou un passeport n'a jamais été justifiée par des considérations de sécurité: L'embarquement se fait exclusivement à partir de la zone "stérile" où tous les voyageurs et leurs bagages n'ont pu accéder qu'après avoir été minutieusement contrôlés.
Sans compter que les auxiliaires y procédant sont infoutu(e)s de vérifier l'authenticité de la pièce d'identité qu'on leur présente.
Le contrôle - qu'Air France veut supprimer - que c'est bien le voyageur Alfred Dupont qui monte à bord avec le billet d'Alfred Dupont n'apporte donc strictement rien de plus en matière de sécurité. Ce qui explique qu'il ait été abandonné dans à peu près tous les pays d'Europe qui l'avaient mis en place.

Mieux vaudrait sans doute, plutôt qu'enquiquiner 100% des passagers, s'occuper sérieusement des douzaines de fichés "S" et similaires opérant sur les plateformes aéroportuaires parisiennes dans des jobs les mettant au contact direct des avions.

Le seul intérêt que peut présenter un maintien serait pour les seules compagnies: En ce que ce contrôle permet d'exclure qu'un billet à tarif réduit, en général non remboursable, soit cédé à une autre personne.
Ce qui entrainerait la création d'un marché noir de billets achetés très longtemps à l'avance à des tarifs ultra-promotionnels et perturberait sérieusement les transporteurs. Leurs stratégies d'optimisation de la recette reposent en effet justement sur la prémisse que ces billets ne sont pas transférables.
Patp
2018-01-27 13:08:16 UTC
Permalink
Raw Message
Post by C. Paux-Courrouges
Mieux vaudrait sans doute, plutôt qu'enquiquiner 100% des passagers, s'occuper sérieusement des douzaines de fichés "S" et similaires opérant sur les plateformes aéroportuaires parisiennes dans des jobs les mettant au contact direct des avions.
Une autre source de soucis potentiel est la perméabilité qui existe entre les zones aviation légère et ligne sur certains aéroports Européens. Vous pouvez vous poser avec un avion léger ou un hélico et acceder aux avions de lignes sans problème.

Patp
D. St-Sanvain
2018-01-27 16:35:06 UTC
Permalink
Raw Message
Post by C. Paux-Courrouges
Annonce Air France, en début de semaine: Le contrôle d'identité à la sortie
de la salle d'embarquement disparait car "plus nécessaire".
Je ne prends pas l'avion tous les ans, mais la dernière fois (Paris >
Orlando > Paris, via... je sais plus), il m'a été proposé de scanner ma
carte d'embarquement tout seul, un peu comme au supermarché, l'hôtesse
n'étant là que pour s'assurer que ça faisait bipa et flashait vert,
plutôt que faire honk et flasher rouge.
A quel endroit du parcours ? Je ne sais plus...
--
D(e l'aviation, rien que de l'aviation) 520
Site et chat : http://d520.online.fr
Cocardes du monde :
http://cocardes.monde.online.fr/v2html/fr/accueil.html
Tagazous :
http://tagazous.free.fr/affichage.php?photographe=D.%20St-Sanvain
D. St-Sanvain
2018-01-27 18:17:59 UTC
Permalink
Raw Message
Post by C. Paux-Courrouges
Annonce Air France, en début de semaine: Le contrôle d'identité à la sortie
de la salle d'embarquement disparait car "plus nécessaire".
Je ne prends pas l'avion tous les ans, mais la dernière fois (Delta
pour Air France, Paris > Miami > Orlando > ? > Paris), il m'a été
proposé de scanner ma carte d'embarquement tout seul, un peu comme au
supermarché, l'hôtesse n'étant là que pour s'assurer que ça faisait bip
et flashait vert, plutôt que faire honk et flasher rouge.
A quel endroit du parcours ? Je ne sais plus...
--
D(e l'aviation, rien que de l'aviation) 520
Cocardes du monde :
http://cocardes.monde.online.fr/v2html/fr/accueil.html
Tagazous :
http://tagazous.free.fr/affichage.php?photographe=D.%20St-Sanvain
Delta Base : http://bdd.deltareflex.com
Johanes Nylander
2018-01-28 00:16:31 UTC
Permalink
Raw Message
Post by C. Paux-Courrouges
Annonce Air France, en début de semaine: Le contrôle d'identité à la sortie
de la salle d'embarquement disparait car "plus nécessaire".
Tollé immédiat de récriminations, tant de la part de voyageurs - certainement
les mêmes qui ont vitupéré quand ce contrôle a été instauré - que des
syndicats de navigants, pour qui tout est manifestement bon pour monnayer un
assentiment ultérieur (surtout que les négotiations salariales viennet de
débuter), même s'il faut pour cela foutre par terre l'image de la Compagnie
("AF s'assied sur la sécurité"!), qui n'en aurait déjà pas trop besoin.
Mon point de vue: D'abord cette "réconciliation" du nom sur le billet/la
carte d'embarquement avec celui figurant sur une CNI ou un passeport n'a
jamais été justifiée par des considérations de sécurité: L'embarquement se
fait exclusivement à partir de la zone "stérile" où tous les voyageurs et
leurs bagages n'ont pu accéder qu'après avoir été minutieusement contrôlés.
Sans compter que les auxiliaires y procédant sont infoutu(e)s de vérifier
l'authenticité de la pièce d'identité qu'on leur présente. Le contrôle -
qu'Air France veut supprimer - que c'est bien le voyageur Alfred Dupont qui
monte à bord avec le billet d'Alfred Dupont n'apporte donc strictement rien
de plus en matière de sécurité. Ce qui explique qu'il ait été abandonné dans
à peu près tous les pays d'Europe qui l'avaient mis en place.
Mieux vaudrait sans doute, plutôt qu'enquiquiner 100% des passagers,
s'occuper sérieusement des douzaines de fichés "S" et similaires opérant sur
les plateformes aéroportuaires parisiennes dans des jobs les mettant au
contact direct des avions.
Le seul intérêt que peut présenter un maintien serait pour les seules
compagnies: En ce que ce contrôle permet d'exclure qu'un billet à tarif
réduit, en général non remboursable, soit cédé à une autre personne. Ce qui
entrainerait la création d'un marché noir de billets achetés très longtemps à
l'avance à des tarifs ultra-promotionnels et perturberait sérieusement les
transporteurs. Leurs stratégies d'optimisation de la recette reposent en
effet justement sur la prémisse que ces billets ne sont pas transférables.
Dans l'espace Schengen il semble qu'il n'y a plus de contrôle
d'identité obligatoire sauf en France.

La semaine dernière voyage à Copenhague sur Norwegian. Enregistrement
sur Internet.

Au départ de Nice 3 contrôles d'identité: à la dépose des bagages puis
à l'accès en salle d'embarquement enfin à l'embarquement.

Au retour de Copenhague Zéro contrôle: dépose des bagages sur un poste
automatique, pas besoin de montrer la carte d'identité à l'accès en
zone d'embarquement pas plus qu'a l'accès dans l'avion la carte
d'embarquement imprimée au domicile suffit.

Ou y a-t-il le plus de sécurité?

Pour ma part je me sent plus en sécurité en France, mais les Danois
n'ont pas l'air de s'inquiéter.
--
Pour partie ensemble il est préférable de s'en aller en même temps. (M
d'A)
Patp
2018-01-28 17:45:27 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Johanes Nylander
Dans l'espace Schengen il semble qu'il n'y a plus de contrôle
d'identité obligatoire sauf en France.
Les autorités (police,gardes-frontières..) n' effectue pas de contrôle, c' est le principe de Schengen. Par contre de nombreuses compagnies le font ne serait-ce que pour vérifier que tous les passagers ont un document d' identité. C' est la compagnie qui se fait amender en cas de probleme. Et il y a toujours des familles qui oublient que les enfants doivent avoir un papier d' identité.

Patp
Youri Ligotmi
2018-01-28 19:09:46 UTC
Permalink
Raw Message
Post by C. Paux-Courrouges
Annonce Air France, en début de semaine: Le contrôle d'identité à la
sortie de la salle d'embarquement disparait car "plus nécessaire".
Tollé immédiat de récriminations, tant de la part de voyageurs -
certainement les mêmes qui ont vitupéré quand ce contrôle a été
instauré - que des syndicats de navigants, pour qui tout est
manifestement bon pour monnayer un assentiment ultérieur (surtout que
les négotiations salariales viennet de débuter), même s'il faut pour
cela foutre par terre l'image de la Compagnie ("AF s'assied sur la
sécurité"!), qui n'en aurait déjà pas trop besoin.
Mon point de vue: D'abord cette "réconciliation" du nom sur le
billet/la carte d'embarquement avec celui figurant sur une CNI ou un
L'embarquement se fait exclusivement à partir de la zone "stérile" où
tous les voyageurs et leurs bagages n'ont pu accéder qu'après avoir
été minutieusement contrôlés. Sans compter que les auxiliaires y
procédant sont infoutu(e)s de vérifier l'authenticité de la pièce
d'identité qu'on leur présente. Le contrôle - qu'Air France veut
supprimer - que c'est bien le voyageur Alfred Dupont qui monte à bord
avec le billet d'Alfred Dupont n'apporte donc strictement rien de plus
en matière de sécurité. Ce qui explique qu'il ait été abandonné dans à
peu près tous les pays d'Europe qui l'avaient mis en place.
Mieux vaudrait sans doute, plutôt qu'enquiquiner 100% des passagers,
s'occuper sérieusement des douzaines de fichés "S" et similaires
opérant sur les plateformes aéroportuaires parisiennes dans des jobs
les mettant au contact direct des avions.
Le seul intérêt que peut présenter un maintien serait pour les seules
compagnies: En ce que ce contrôle permet d'exclure qu'un billet à
tarif réduit, en général non remboursable, soit cédé à une autre
personne.  Ce qui entrainerait la création d'un marché noir de billets
achetés très longtemps à l'avance à des tarifs ultra-promotionnels et
perturberait sérieusement les transporteurs. Leurs stratégies
d'optimisation de la recette reposent en effet  justement sur la
prémisse que ces billets ne sont pas transférables.
Dans l'espace Schengen il semble qu'il n'y a plus de contrôle d'identité
obligatoire sauf en France.
La semaine dernière voyage à Copenhague sur Norwegian. Enregistrement
sur Internet.
Au départ de Nice 3 contrôles d'identité: à la dépose des bagages puis à
l'accès en salle d'embarquement enfin à l'embarquement.
Au retour de Copenhague Zéro contrôle: dépose des bagages sur un poste
automatique, pas besoin de montrer la carte d'identité à l'accès en zone
d'embarquement pas plus qu'a l'accès dans l'avion la carte
d'embarquement imprimée au domicile suffit.
Ou y a-t-il le plus de sécurité?
Pour ma part je me sent plus en sécurité en France, mais les Danois
n'ont pas l'air de s'inquiéter.
Moi je ne vois pas en quoi connaître avec certitude le nom du passager
qui embarque (dans la limite de la réalisation de faux-papiers) est
sécurisant.
Que le mec qui trimballe un AK47 ou un pain de semtex s'appelle X ou Y
ça ne change pas grand chose.
Ce contrôle d'identité permet surtout à la police de voir qui monte dans
l'avion et donc de surveiller/filer les suspects voire arrêter les mecs
recherchés. Si c'est sécurisant ça l'est pour tout le monde, pas
particulièrement pour les passagers du vol emprunté par le mec en question.
Loading...