Discussion:
hum hum hélicos militaires
(trop ancien pour répondre)
m***@gmail.com
2017-05-22 09:03:32 UTC
Permalink
Raw Message
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/disponibilite-des-helicopteres-militaires-c-est-cataclysmique-713146.html

si quelqu'un met la main sur les chiffres pour les autres aeronefs, et si on les trouve pour d'autres pays, c'est encore mieux.

merci d'avance
Patp
2017-05-22 17:32:39 UTC
Permalink
Raw Message
si quelqu'un met la main sur les chiffres pour les autres aeronefs, et si on les trouve pour d'autres pays, c'est encore mieux.
Post by m***@gmail.com
merci d'avance
Par curiosité, la disponibilité , c' était combien du temps d' avions plus simples dans les années 60 ou 70?

Ce qui est plus inquiétant devrait être la dispo des AWACS.

Finalement faire appel au voisin est peut-etre la solution. parait que ca va bouger.

patp
Pascal-J
2017-05-22 18:33:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Patp
Par curiosité, la disponibilité , c' était combien du temps d' avions plus simples dans les années 60 ou 70?
Le probleme a cette époque était plutôt le différentiel entre le nombre de décollages et d'atterrissages ;>)
Post by Patp
Finalement faire appel au voisin est peut-etre la solution. parait que ca va bouger.
Si c'est une allusion aux voisins Teutons, cela date mais peut donner une "opinion" ....... et encore ils n'effectuent pas les
missions attribuées a l'AdA.

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/l-etat-desolant-l-armee-allemande-16746

Et puis les accords win-win avec la mère fouettard c'est toujours rigolo, l'A400 qui sera peut etre (pas) acheté au nombre prévu ou
l'escadrille Franco-Allemande de C130J d'Evreux dont les appareils de la Luftwaffe seraient monté avec option vaporware de série m'a
dit un article (ou un bruit de couloir) récent.



Les grand-britons ce n'est pas glorieux non plus, et puis compter sur eux en ce moment .... hum, my god(e). Bon, ok eux ils auront
deux porte-avions
Daniel Destroismaisons
2017-05-24 08:54:18 UTC
Permalink
Raw Message
C'est point nouveau que les poly-tiques fassent des economies au mauvais
endroits.

Meme les forces armees les plus riches du monde, celles des Etats, ont ce
probleme. Recemment les US Marines ont fait les gros titres a ce sujet.

Par ex: U.S. Military’s Helicopters Keep Killing Troops in Fiery Crashes
https://www.bloomberg.com/features/2016-military-helicopters/

http://www.foxnews.com/politics/2016/04/17/budget-cuts-leaving-marine-corps-aircraft-grounded.html
Herve Autret
2017-05-24 22:36:58 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,
Post by m***@gmail.com
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-
defense/disponibilite-des-helicopteres-militaires-c-est-
cataclysmique-713146.html

On lit :
L'organisation de la chaîne du maintien en condition opérationnelle est,
quant à elle, bien trop complexe, car elle fait intervenir un trop grand
nombre de partenaires publics et privés

En gros : dès qu'on veut s'en servir, c'est le bordel.
--
Hervé
Noski
2017-05-25 07:07:37 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Herve Autret
En gros : dès qu'on veut s'en servir, c'est le bordel.
L'Armée n'aurait donc pas formé assez de techniciens capables d'assurer
la maintenance de ces appareils sur le terrain ? Conséquence des
restrictions de budget ou manie gouvernementale de transférer au privé
des tâches relevant d'organismes d'État ?
m***@gmail.com
2017-05-25 07:55:45 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Noski
Post by Herve Autret
En gros : dès qu'on veut s'en servir, c'est le bordel.
L'Armée n'aurait donc pas formé assez de techniciens capables d'assurer
la maintenance de ces appareils sur le terrain ? Conséquence des
restrictions de budget ou manie gouvernementale de transférer au privé
des tâches relevant d'organismes d'État ?
plus de détails ici :

http://www.assemblee-nationale.fr/14/budget/plf2017/a4130-tIV.asp#P580_60111

et voir aussi en service public :

http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/RD2016_helicopteres.pdf
m***@gmail.com
2017-05-27 09:14:58 UTC
Permalink
Raw Message
Post by m***@gmail.com
Post by Noski
Post by Herve Autret
En gros : dès qu'on veut s'en servir, c'est le bordel.
L'Armée n'aurait donc pas formé assez de techniciens capables d'assurer
la maintenance de ces appareils sur le terrain ? Conséquence des
restrictions de budget ou manie gouvernementale de transférer au privé
des tâches relevant d'organismes d'État ?
http://www.assemblee-nationale.fr/14/budget/plf2017/a4130-tIV.asp#P580_60111
http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/RD2016_helicopteres.pdf
Je sais que ca ne sa fait pas de se répondre, mais quelques réflexion après avoir regardé le premier document :

Comme presque toujours, il n'y a pas une cause unique au phénomène, mais on est en présence de choix (ou non-choix en fait parfois) qui ont produit ce problème.

quelques uns :

- utilisation de matériel en dehors de ses spécifications d'utilisation. Les turbines d'un Caracal prévues pour 3000 hdv, cuites au bout de 100 hdv, à changer pour 850 000 euros !!!!

- répartition entre maintenance interne armée et industriel privé qui, combinée au manque de pièces, fait que lors des révisions effectuées chez l'industriel, les hélicos arrivent incomplets ou porteurs de toute la misère du monde. Les délais explosent : * 3 à * 5.

- gestion des RH 'à coté de la plaque' : l'armée forme d'excellents spécialistes, et ne sait pas les retenir faute de les payer au prix du marché.

- course à l'échalotte en voulant appliquer des retrofit sur les machines, idée vertueuse sur le papier car améliorant les machines et optimisant la gestion du parc, mais désastreuse en pratique car immobilisant une part de la flotte en permanence.

Devant les côuts induits par les OPEXavec ces matériels, on peut se demander combien de milliers de Toyota avec une .50 dessus et confiées aux partenaires locaux cela représente!
Herve Autret
2017-05-27 10:35:31 UTC
Permalink
Raw Message
Bonjour,
Post by m***@gmail.com
Post by m***@gmail.com
Post by Noski
Post by Herve Autret
En gros : dès qu'on veut s'en servir, c'est le bordel.
L'Armée n'aurait donc pas formé assez de techniciens capables
d'assurer la maintenance de ces appareils sur le terrain ?
Conséquence des restrictions de budget ou manie gouvernementale de
transférer au privé des tâches relevant d'organismes d'État ?
http://www.assemblee-nationale.fr/14/budget/plf2017/a4130-tIV.asp#P580_60111
http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/RD2016_helicopteres.pdf
Je sais que ca ne sa fait pas de se répondre, mais quelques réflexion
[...reflexions...]
Merci, c'est plus documenté que ma réaction.
Post by m***@gmail.com
Devant les côuts induits par les OPEXavec ces matériels, on peut se
demander combien de milliers de Toyota avec une .50 dessus et confiées
aux partenaires locaux cela représente!
Il fut un temps où on aurait demandé combien d'écoles on pourrait
construire pour le prix de ces hélicos... (ça fait boy-scout, je sais)
Dans combien de temps cette question retrouvera-t-elle un sens ?
--
à +
Hervé
Stephane Legras-Decussy
2017-05-27 12:15:20 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Herve Autret
Il fut un temps où on aurait demandé combien d'écoles on pourrait
construire pour le prix de ces hélicos... (ça fait boy-scout, je sais)
Dans combien de temps cette question retrouvera-t-elle un sens ?
100 hélico opérationnels en France, ça fait 1 par département, ça ne me
semble pas délirant pour un engin vraiment utile.

en revanche on effectivement se poser la question pour des bidules genre
Leclerc...
m***@gmail.com
2017-05-27 13:36:38 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Stephane Legras-Decussy
Post by Herve Autret
Il fut un temps où on aurait demandé combien d'écoles on pourrait
construire pour le prix de ces hélicos... (ça fait boy-scout, je sais)
Dans combien de temps cette question retrouvera-t-elle un sens ?
100 hélico opérationnels en France, ça fait 1 par département, ça ne me
semble pas délirant pour un engin vraiment utile.
en revanche on effectivement se poser la question pour des bidules genre
Leclerc...
Hervé pensait aux hélicos en Opex en parlant des écoles, pas ceux de la sécurité civile et consort.

Trés vaste sujet, car des écoles, il en a été construit, et même pas que ça, à l'endroit ou se déroulent maintenant les Opex, pendant une période décrite aujourd'hui par certain comme un "crime contre l'humanité".

Alors on fait quoi? comment?

a) Si on va les construire, c'est du néo-colonialisme,

b) On envoie les plans des écoles et les €, euh pardon, les FCFA, et on attend qu'elles se construisent malgré l'évaporation?

c) on les construit en France et on invite les étudiants à venir apprendre ici?
dans presque tout les cas, ils préfèrent rester une fois atteint leur diplôme, ou s'ils sont particulièrement brillants et bien entourés, ils rentrent pour devenir aparatchick, ou pire (voir Pol Pot)

d)alors, on continu à la petite semaine à laisser partir là bas des volontaires coopérants en espérant qu'il ne vont pas se faire gâter ou enlever.

On est dans un problème quasi insoluble :

Le monde vit encore des guerres qui sont un mélange de prédation tribale et d'affontement religieux sopoudré d'idéologie, un peu comme celles de l'europe pendant des centaines d'années, mais avec les moyens du XXI emme siecle : communication satellite et livraison de 7.62 par avion au milieu de nulle part. C'est la magie là dis-donc!

Pour ce qui est des chars, un personnage, passé par là dans sa jeunesse qui m'a expliqué ce que peut être 'LE pire cauchemar'.

Tu es dans un char, exposé au feu ennemi, et un obus ne part pas.

l'équipage déroule la procédure .... et à chaque étape de l'escalade ... clic - rien !

A la fin, l'obus à été percuté 6 fois, et il te reste le choix de le laisser dans le tube jusqu'au moment ou l'équipage pourra quitter le char et se mettre à l'abris,

ou .... le sortir délicatement du tube pour tenter de le foutre dehors et continuer la mission...

Après ça, en général, tu quittes les blindés dès que tu peux.
Loading...